En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu POnan

Ponan

Zone de texte éditable et éditée

Laboratoire d'étude des résidus et contaminants dans les aliments (LABERCA)

Responsable : Bruno LE BIZEC

L'équipe du LABERCA est composée de 40 personnes (enseignant-chercheur, ingénieurs de recherche, ingénieurs d'étude, assistants ingénieurs, techniciens et administratifs). Elle est complétée au quotidien par une dizaine d'étudiants de 3ème cycle (Masters, doctorants et post-doctorants). Afin de répondre aux besoins de ses différentes tutelles, le LABERCA a créé au sein de sa structure 2 unités d'essais : l'unité promoteurs de croissance et l'unité contaminants, appuyée par une équipe de chercheurs exploitant un parc analytique de haut niveau.
Le LABERCA accomplit depuis plusieurs années un travail important d'appui scientifique et technique auprès du Ministère de l'Agriculture (DGAl) et auprès de la Commission Européenne (DG Trade et DG Sanco). Dans ce cadre, ses principales missions sont les suivantes :
Développement méthodologique, essentiellement basé sur la spectrométrie de masse sous toutes ses formes (basse et haute résolution, simple ou en tandem, quadripolaire ou magnétique, couplée à la chromatographie liquide ou en phase gazeuse), pour l'analyse de substances hormonales naturelles ou xénobiotiques et de contaminants de l'environnement à l'état de traces dans les matrices alimentaires, fluides et tissus biologiques,
Transfert technologique des méthodes, développées et validées conformément aux critères européens en vigueur (Décision CE/2002/657), vers un réseau national de laboratoires d'application,
Développement de relations internationales auprès de la Commission Européenne et du réseau de Laboratoires Communautaires de Référence.
Parallèlement à ces missions d'appui scientifique et technique, les activités de recherche ont pris une place grandissante au LABERCA depuis une dizaine d'années. Ces activités de recherche ont été soumises pour évaluation et ont obtenu le soutien de la DGER depuis 1995 et de l'INRA depuis 2003.