En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu POnan

Ponan

Zone de texte éditable et éditée

Le génie des procédés liés aux IAA 

Trois thèmes sont abordés par différentes équipes affiliées essentiellement au GEPEA ou à l’IFREMER :

  • Les phénomènes couplés dans les matrices complexes avec l’étude des procédés frigorifiques, des traitements thermomécaniques et de l’extrusion réactive. L’objectif est de développer des outils permettant d’optimiser les procédés par rapport à des critères « produits ». Cette approche consiste d’abord à établir des modèles de connaissance permettant de comprendre et de maîtriser les couplages thermique – massique – mécanique pouvant exister au sein des procédés, puis à caractériser les propriétés des produits biologiques, et enfin à développer des outils originaux de commande des procédés. Les principales applications portent sur des produits modèles, sur les produits de boulangerie (pain, viennoiseries et pâtes surgelées…) et sur les produits de la mer (pulpe de poisson et algues).

  • L’étude des procédés en prenant en compte les caractéristiques du ou des produits et/ou de leurs propriétés d'usage. Les études portent sur les systèmes dispersés, principalement les poudres, les émulsions, les mousses et les microcapsules. En effet, ces systèmes sont d’un usage courant dans la majorité des domaines industriels et tout particulièrement les domaines alimentaires et biotechnologiques. L'effet des hautes pressions sur la conformation des protéines, notamment sur leur caractère allergène, mobilise une attention particulière, tandis que l’influence des procédés sur les caractéristiques aromatiques des produits constitue un dernier pôle d’intérêt. Un accent particulier est mis sur les procédés permettant la valorisation aromatique des bioressources issues de produits marins.

  • L’étude des procédés permettant la valorisation des microorganismes photosynthétiques et le traitement des co-produits et des effluents générés par la filière de transformation des produits de la mer et le secteur de l’aquaculture. Les aspects scientifiques concernent des problématiques de transferts (matière, lumière), de mélange et de transport (cisaillement) de suspensions et solutions fragiles et/ou complexes. L’objectif est double : d’une part la conduite et la modélisation des bioréacteurs (photobioréacteurs et réacteurs enzymatiques) et d’autre part, l’étude des procédés de séparation (par membrane ou chromatographie) de biomolécules : protéines, pigments, arômes...